Ton traitement adapté à ton autonomie

Tu sais comment t'injecter ton traitement, tu as appris depuis longtemps ; tu es devenu un pro !

Si tu en as l'habitude, franchement, ça serait dommage de laisser tomber tes injections !
Elles te permettent d'être comme tous les autres, de faire du sport, de sortir en minimisant les risques.

Aujourd'hui existent deux grands principes d'utilisation des facteurs anti-hémophiliques :

  • Ce sont les injections de facteur Anti-hémophilique, souvent pratiquées depuis l'enfance.
  • Il diminue d'environ 3 fois le risque de saigner en cas d'accident (5).
  • Pour rechercher un effet "max" de ce type de traitement, les injections doivent être faites le matin, et plus spécialement les jours où tu es le plus exposé aux Hémorragies... Bien sûr tu choisis ces jours en accord avec ton médecin du CTH.
  • Si tu es traité en "Prophylaxie", ne change pas de toi-même ni l'horaire des injections, ni les jours... Parles-en à ton médecin du CTH. Tu es autonome et c'est bien, mais tu n'es pas médecin, alors n'improvise pas (y compris si tu en as assez, ne fais pas n'importe quoi, comme décaler les injections le soir car cela t'est plus pratique...).

  • Ce traitement s'adresse à certains types de patients, c'est souvent le traitement des personnes adultes.
  • Il consiste à pratiquer une injection dès que l'on identifie un incident hémorragique, afin d'en limiter les conséquences.
  • Mais c'est un traitement prescrit par un médecin, il obéit à des règles précises et ne s'improvise pas non plus.

Tu es autonome dans la réalisation de tes injections, ce qui est excellent, et tu es également responsable du respect du traitement que le médecin (et non toi-même !) a prescrit.
Si on t'a proposé un traitement prophylactique c'est tout "à ton avantage", car ce traitement préventif est reconnu pour préserver la santé des articulations à long terme (6).

Enfin, juste un petit rappel, fais attention à certains médicaments qui sont dangereux pour toi : aspirine seule ou associée à d'autres médicaments, certains anti-inflammatoires (2, 4)... Apprends à les reconnaître.

Sources bibiographiques